Chlorure de Magnésium (Nigari) - 500 g Agrandir l'image

Chlorure de Magnésium (Nigari) - 500 g

NATURE & PARTAGE

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 4 points de fidélité. Votre panier totalisera 4 points de fidélitépouvant être transformé(s) en un bon de réduction de0,04 €.


4,30 € TTC

Sachet de 500 g de paillettes de chlorure de magnésium

Le chlorure de magnésium est utilisé depuis très longtemps au Japon pour faire cailler le lait de soja et fabriquer le tofu.

Mais il a de nombreux autres usages ! C'est un allié précieux pour maintenir une santé optimale au quotidien.

Son action immunostimulante contribue à atténuer les effets d'une alimentation carencée. Le chlorure de magnésium est particulièrement efficace en cas de baisse de forme et d'énergie, il aide à prévenir les maladies hivernales et à lutter contre la fatigue, il facilite la convalescence.

Le chlorure de magnésium participe au bien-être physique (soulagement des crampes, spasmes musculaires) et psychique, notamment en cas de nervosité et d'insomnie. Il contribue à des fonctions psychologiques normales.


Dissoudre 20 g de paillettes dans 1 litre d'eau, et boire un à plusieurs verre par jour selon la cure.

Pour soulager une constipation et désintoxiquer l’organisme, le célèbre naturopathe Michel Dogna préconise de diluer 20 g (une cuillerée à soupe) de chlorure de magnésium dans 1 litre d’eau qu’on place au réfrigérateur. Chaque matin, boire un verre d’un mélange de cette eau magnésée et de jus de fruit, à parts égales, pendant 20 jours.


Le chlorure de magnésium n'est pas un médicament ; il n'est pas absolument nécessaire d'en prendre tous les jours, ni de respecter les quantités à la lettre.

Il ne constitue pas un complément de recharge magnésienne, nous déconseillons son usage prolongé.

Un léger effet laxatif peut se manifester au début. On veillera à réduire les doses sans arrêter la prise pour autant, l'effet disparaît rapidement. Déconseillé en cas de problèmes rénaux, d'hypertension artérielle (en cas de régime sans sel), d'hémophilie et de corticothérapie.

Pour les femmes enceintes et allaitantes, demander conseil au médecin.